3 mois pour réorganiser ta vie

et ne plus la subir

Grâce au protocole « Absolument toi »



Le fameux test pour découvrir tes Intelligences et Natures Multiples (connaissance profonde de soi) en bonus (valeur 450 €)

OFFERTS

Pour tout paiement en 1 fois



Es-tu prêt pour passer de

" Ma vie c'est de la merde"

à

"je kiffe ma vie"

Le jour où j’ai décidé de dire STOP aux 5 plaies qui me pourrissaient la vie

Certains n’ont qu’un seul symptôme, voire deux, moi je les cumulais tous (burnout professionnel, mauvais environnement pro et perso, relation amoureuse toxique, fardeau du regard des autres, dépression lente)


J’exerçais un métier que je n’aimais pas depuis 20 ans, j’étais professeur des écoles. J’étais attachée à mon employeur, on me disait tout ce que je devais faire, on me surveillait et on me notait, comme une élève…


J’ai tenté deux tentatives de reconversion (dans l’évènementiel puis dans le domaine de la banque) qui ont complètement foiré car je n’avais pas compris que le problème était plus profond.


Au final je ne savais pas quoi faire … Pour quoi étais-je faite réellement ?

Comment je me retournais le cerveau

Je passais des heures à réfléchir pour trouver L’IDÉE du siècle.

J’y pensais en me couchant, j’y pensais pendant la nuit. J’y pensais en conduisant. A chaque occasion, j’essayais de me projeter pour savoir si je ne pouvais pas trouver une idée pour moi…


Un reportage à la télé sur un français qui avait ouvert sa crêperie en Inde et hop je me voyais faire des crêpes.

Un entrepreneur qui avait inventé un objet totalement banal mais qui se vendait tellement méga bien, et hop je réfléchissais sur ce que je pouvais inventer…


En fait tout ce que je voyais chez les autres me donnait à réfléchir pour changer quelque chose chez moi !

L’enfer en boucle dans mon cerveau.

Du rêve de Blanche Neige et son Prince charmant

à la descente aux enfers avec Cruella

J’étais forcée de reconnaitre que ma vie sentimentale n’était pas le rêve bleu.


Pourtant j‘avais beaucoup misé sur ça …Je m’étais mariée « en grand » avec une robe ultra rock’nroll et une traine d’un autre monde. Nous formions une belle famille recomposée.


Mais recomposée de quoi ? De l’enfant de la première union de mon mari, en souffrance depuis toujours, et qu’au final je détestais, et de son père donc, mon époux, pervers narcissique et bipolaire à ses heures. Ma fille ainée se sentait méprisée par mon mari, et une nouvelle venue, lumière divine dans ce milieu glauque, ma seconde fille née de cette nouvelle union.


Alors je partais en vacances pour me faire croire que tout allait bien.

J’oubliais presque tout loin de chez moi.


Je me donnais l’impression d’être une super famille modèle avec nos trois enfants à l’arrière de l’auto. J’avais tellement envie de croire en l’image de la famille heureuse que nous renvoyions.


Mais à mon retour, la réalité me rattrapait : encore ce travail détestable, la tête des collègues que je ne pouvais plus voir, traverser la cour avec ce bruit infernal en me disant « mais il faut être complètement tarée pour subir ce bruit en permanence ».


La vie reprenait son cours et je retournais travailler pour pouvoir organiser les prochaines vacances, les prochaines festivités qui me faisaient croire que j’aimais ma vie.


Je continuais à subir mon mari, son fils et mon quotidien.


J’étais aigrie, triste, morose, insipide et médisante.


Du coup il y avait toujours un truc auquel je me rattrapais, une soirée chez Jeannette, l’anniversaire de Bertrand, le Noël en famille, l’anniversaire de ma fille …. Toujours une bonne excuse pour tenir en fait. Tu connais ça ?


Mais lorsque je me retournais sur ma vie, j’avais des regrets, j’avais l’impression d’être passée à côté de quelque chose.

Tout avait fini par craquer et j’étais partie, seule avec mes deux enfants, et là encore je n’avais pas choisi, j’avais été choisie, mais je ne le compris que plus tard.

La galère des obligations « pour faire bien »

J’étais entourée de personnes à qui j’avais de moins en moins de choses à dire, qui ne me comprenaient pas, ou plus, pour qui j’avais une rancœur cachée.


Depuis que j’étais séparée, l’une de mes meilleures amies avec qui nous avions fait des fêtes extraordinaires, ne m’invitait plus que pour boire le café. Surtout, ne pas gaspiller une soirée entière avec moi quand même, fallait pas déconner.

Elle me renvoyait l’image que si j’étais seule, j’étais moins intéressante, et ça me pesait…


Pour une autre, je percevais de la jalousie, du mépris déguisée ou encore de la prétention mal placée, mais je continuais à fréquenter mon amie d’enfance juste parce que c’était mon amie d’enfance.


Bref, je ne supportais plus grand monde autour de moi, mais je résistais. Parce que je me disais que je n’avais pas le choix.


Tu vois ce que je veux dire? L'étau qui parait se resserer toujours un peu plus.

Aïe, là ça fait mal

Tout ce que l’on pouvait penser de moi de négatif me transperçait comme un poignard.


Comment pouvait-on penser que j’étais une mauvaise personne, qu’avais-je donc fait ?


Je voulais qu’on m’aime, qu’on m’admire, être un exemple pour les autres… J’avais besoin de reconnaissance.


Et j’en étais venue à me demander si je ne méritais pas cela, si je n’étais pas une mauvaise personne…


Tu t'es déjà dit ça toi aussi ?


Je sentais que je glissais vers une douce dépression, je consultais un psy… psychologue, psychiatre, psychanalyste… tous les psy m’écoutaient et me comprenaient, mais aucun ne me donnait de solution concrète.


Parfois ils me donnaient des médocs pour dormir, parce que le sommeil c’est compliqué quand on réfléchit beaucoup.

Parfois ils me faisaient un arrêt de travail pour que je « me repose ».

Vous savez le psy qui vous dit « je comprends, vous savez la dépression est une vraie maladie, vous devez prendre du temps pour vous ».


Je me sentais alors comprise et je déculpabilisais un peu d’être dans cet état-là. Mais je faisais du surplace.

Alors maintenant STOP

Je ne voulais plus souffrir le matin pour rejoindre mon lieu de travail où j’allais passer 8 heures de ma journée.

Plus souffrir de devoir constater que je ne vivais pas ma vraie vie.


Je ne voulais plus être victime du jugement des autres lorsque je disais quelque chose que je pensais profondément mais qui n‘était pas en accord avec eux.


Je ne voulais plus entendre mon ex-mari me dire que j’étais une mauvaise mère juste parce qu’il voulait être blessant pour me manipuler, et ça marchait !!!!


Je voulais vivre sereinement et arrêter de penser, penser, penser tout le temps, chercher des solutions qui ne venaient pas.


Je savais que je devais faire des choix mais j’étais indécise, quoi faire, par où commencer ?


J’avais peur aussi.


Peur du manque d’argent, peur de la solitude, peur du regard des autres, encore…


Peur de ne pas y arriver seule, peur de ne pas assumer, peur de ne pas assurer.


Je n’avançais pas, je procrastinais. Quel gâchis !

Mais au final c’est quoi le but de la vie ?

En fait je rêvais de liberté. Je voulais choisir chaque chose de ma vie.


Je voulais gagner beaucoup d’argent pour pouvoir me faire plaisir et faire plaisir à ceux que j’aime.


Je voulais être entourée de belles personnes, sincères et intéressantes.


Je voulais me débarrasser de ce qui est toxique pour moi (et peu importe ce que c’est !)


Je ne voulais plus me sentir obligée de faire quelque chose qui ne me fait pas plaisir


Je voulais apprendre encore plein de choses. Je voulais rattraper le temps perdu.


Je voulais me donner la possibilité de réaliser mes rêves.


Je voulais mettre en œuvre mes projets.


Je voulais prendre soin de moi.


J’avais encore tellement d’envies à assouvir, de choses à faire.


Parce que la vie est faîte pour être vécue pleinement, par pour être subie. Tu ne crois pas ?


Et surtout je voulais savoir où j’allais, être capable de prendre des putains de décisions et les assumer.


Je voulais juste être heureuse.

Quand j’ai déclenché, tout a valsé

Alors après un café pris avec un rdv Tinder qui m’avait parlé de Franck Nicolas, j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel.

Qu’est-ce que c’était que ce truc ??


J’ai commencé ma longue route en participant à mon tout premier séminaire de trois jours de ouf à Paris, puis j’ai acheté des formations pour apprendre plus de choses sur moi, sur les autres.


J’ai démissionné de l’Education Nationale pour créer une entreprise où j’étais chauffeur privé.


Je me suis séparée de mes meilleurs amis qui étaient devenus toxiques pour moi.


J’ai décidé que je ne voulais plus d’homme dans ma vie car j’avais été trop trahie.

Mais purée pourquoi ça marchait pas ??

Je n’étais toujours pas libre car maintenant c’était aux désidératas de mes clients que je répondais.

Je devais trouver des solutions pour faire garder ma fille quand un client m’appelait pour aller le chercher à 23H.


Je dépensais beaucoup d’argent pour des formations dont les méthodes ne marchaient pas toujours, qui ne répondaient pas spécifiquement à mes besoins.


J’avais besoin qu’on me dise quoi faire, comment répondre à un besoin particulier et précis mais je n’avais pas d’actions concrètes à appliquer.


J’étais trop livrée à moi-même, avec encore des décisions à prendre sans être accompagnée.


J’y passais beaucoup de temps et d’énergie. Je m’épuisais.


Je dormais toujours mal la nuit.


J’étais seule et isolée car j’avais fait le vide autour de moi et je n’avais plus de collègues de travail et je ne savais pas comment compenser.

Ah Mais je n’avais pas dit mon dernier mot !

Non, j’avais décidé de ne pas m’arrêter en chemin, j’avais fait le premier pas pour me sortir d’où j’étais, il me fallait en faire encore un, pour aller où je voulais.

Je voulais être PLEINEMENT heureuse.


J’étais déterminée à trouver la vie qui me ressemble pour ne rien regretter.


J’étais déterminée à reprendre le pouvoir sur ma vie et à décider, et ne plus laisser les autres décider à ma place.


Donc j’ai choisi la meilleure en leadership, Margaux Klein pour qu’elle me secoue les fesses et qu’elle me coache, puis c’est Nolan qui a pris le relais, et maintenant Baptiste Noury.


J’ai beaucoup lu, beaucoup appris.


J’ai fait des retraites spirituelles et business, j’ai testé beaucoup de choses.


J’ai été disciplinée et j’ai appliqué.


Et j’’ai trouvé ma voie. J’ai trouvé ma vie.


J’ai changé de cap et de manière de voir les choses.


Alléluia !

T'es toujours là?

Et ben tant mieux parce que j’ai compris ce qu’il fallait faire et voilà ce qu'on peut y gagner :


Tu ne vas plus avoir de contraintes dans ta vie sauf celles que tu auras choisies.


Tu vas comprendre pourquoi tu en es là et savoir où tu veux aller.


Tu ne vas plus être modelé par ton éducation, ta famille, ton parcours scolaire et la société.


Tu vas savoir dire non.


Tu vas prendre du temps pour toi.


Tu vas avancer plus vite.


Tu ne vas plus rien regretter.


Tu vas être sereine avec ton environnement.


Tu ne vas plus vivre dans l'urgence.


Tu vas à nouveau avoir des projets et avoir envie d'agir.


Ma mère a vécu un second accouchement

C’est la renaissance. Je revis et toi aussi tu peux le faire.


Comme moi tu peux quitter ton ancienne vie toxique.


Tu peux découvrir ta mission de vie, faire un métier que tu aimes.


Tu peux rencontrer des gens comme toi, avec des valeurs communes, pour en faire de nouveaux amis.


Tu peux faire QUE ce que tu veux sans que cela ne te pose aucun problème de conscience.


Tu peux te sentir accompli. Tu peux adopter le positivisme.


Tu peux t’éloigner des obligations familiales, amicales ou autres.


Tu peux te sentir libre dans ta vie amoureuse.


Tu peux te sentir heureux(se) dans ton activité, ta mission.


Tu n’auras plus l’impression de subir ta vie, tu la kifferas.


Enfin tu pourras tout faire.


ET SURTOUT TU N’AURAS RIEN À REGRETTER.

Et maintenant ?

Je me sens proche des personnes qui ne sont pas perchées, les gens très terre à terre un peu paumés et non organisés qui ne savent pas par où commencer pour changer les choses dans leur vie, les choses qui ne leur conviennent plus.


Alors j’ai créé le programme ABSOLUMENT TOI pour cela, issu de TOUTES mes connaissances et expériences passées.


Pour toi qui regrette des choses.


Finalement, je t’offre ce que je fais naturellement depuis des années.

Je mets à ton service ma capacité à comprendre les gens, à lire à travers les dits, les non-dits, les actes, les silences, les regards…

Et tous les mécanismes que j’ai mis en place à chaque nouveau défi.


Je te prends par la main pour passer de :

« Je suis perdu, sans vision, je ne sais plus quoi faire, je ne prends aucune décision, j’ai peur »

à

« J'ai enfin trouvé le but de ma vie, je ne m’impose plus rien, je choisis chaque chose de ma vie, je suis épanoui »

Concrètement on va faire quoi ?

- On va faire une grosse mise au point sur ta vie (comme Jacky Quartz pour ceux qui ont la réf)


- On va aussi faire un travail d’introspection assez poussé pour savoir à qui j’ai affaire et par la même occasion pour que tu découvres aussi qui tu es et pourquoi tu es dans cet état aujourd'hui


- On va faire des choix


- Etablir des objectifs et des stratégies


- Et on va passer à l’action


Et la première action c’est maintenant si tu vibres avec ça



On a toujours le choix et Il y a toujours une solution .

S’il n’y pas de solution, c’est qu’il n’y pas de problème.

Le déroulé :

- Faire un point sur ta problématique (enfin plutôt tes problématiques)


- Accès à vie : programme de vidéos avec des exercices, des explications de mécanismes comprenant :

✔ Module d'Engagement

✔ Module Connaissance de soi

✔ Module Travailler sur soi

✔ Module Se préparer à passer à l'action

✔ Action en permanence

Chaque module est composé de plusieurs chapitres. Ils évoluent en permanence au fils des mois : je les modifie, je les améliore, je les enrichie, je les actualise.

Ils ne sont pas figés et ne sont pas forcément utilisés dans l'ordre cités. C'est au cas par cas.


- Le travail personnel doit m’être renvoyé pour que je puisse suivre l’évolution


- 4 sessions de COACHING PERSONNEL en visio


- On établit des missions à remplir pour la fois prochaine afin d’avancer


- Nous communiquons par mail/messenger tous les jours si besoin avec, selon l'heure une réponse garantie en moins de 24H.


- On fait un point au moins une fois par semaine sur ton avancement et si tu as un blocage ou tout simplement besoin de mon avis concernant un sujet en particulier, je suis disponible.



ILS TÉMOIGNENT

Jérémy

Jérémy Touzé, 30 ans, routier.


"J'ai voulu travailler mes projets, pour que ça avance plus vite, parce que tout seul je galérais...

Ca m'a permis de trancher et de svoir où je voulais vraiment m'arrêter, ça m'a bien aidé...

J'ai découvert beaucoup de choses que je soupçonnais mais que je n'osais pas mettre en avant...


Ca m'a permis de trancher et de savoir où je voulais vraiment m'arrêter, ça m'a bien aidé...


Muriel est quelqu'un qui prend soin de ses clients, qui fait ça avec le coeur...

SI c'était à refaire je le referai..

Si j'ai un conseil à donner, c'est de ne surtout pas hésiter, le premier pas fera le reste"

Marion Nicolaï
Youcef Zahzah

Marion Nicolaï, accompagnatrice marketing et outils.


"Le test des Intelligences et Natures Multiples m'a permis de découvrir des facettes de moi que je ne connaissais pas .


Tu sais nous écouter, tu sais lire entre les mots qu'on dit ou qu'on ne dit pas. Tu as un regard très juste et tu m'as aidé à avoir une vision la plus juste de moi-même"


Youcef Zahzah, coach consultant formateur en neuroscience appliquée de la vente.


"Cet atelier m'a impacté et m'a fait prendre conscience des differents types d'Intelligence qui existent, ça m'a fait du bien , ça m'a soulagé....


C'est quelque chose qui va faire sens pour toi et qui va te faire prendre conscience d'énormément de choses"

" Quand j'ai rencontré Muriel, ma vie c'était le chaos total, trop de choses à gérer, à régler....


Aujourd'hui, Je sais dire non, je prends du temps pour moi et tout va mieux. Je suis plus sereine, plus épanouie, ma vie familiale ne s'en porte que mieux.

J'ai pris des décisions professionnelles et personnelles.

Elle a réussit à toucher du doigt des choses que je ne pensais pas qu'elle y arriverait.

Grâce à toi ma vie va beaucoup mieux"

D'autres questions?

De combien de temps je dispose pour terminer le programme ?

Tu disposes des accès au programme en ligne dès ton inscription, et cela à vie. Ainsi, si tu as besoin d'un peu plus de temps pour faire tout visionner ou revoir, ce sera toujours accessible.

A partir de notre premier entretien de départ, tu disposeras de 5 mois pour bénéficier des 8 coachings en 1:1.


Y'a t-il une garantie de résultats ?

Non. La seule garantie, c'est que si tu ne changes rien, rien ne changera.

Je ne te ferai pas de promesse en l'air, comme le font malheureusement beaucoup de coachs.

Je crois en ce programme puisque c'est ce qui m'a permis d'atteindre mes propres objectifs. Je te le livre avec authenticité.

Comme le stipule la loi, je ne peux et ne fais aucune garantie quant à ta propre capacité à obtenir des résultats. Ces derniers ne dépendent que de toi et de ton niveau d'investissement. Le rôle de ce programme (et le mien), c'est de te guider en te partageant toutes mes connaissances et mon savoir-faire pour te faire progresser et évoluer.


A quelle fréquence fait-on les coachings 1:1 ?

Cela dépend de tes besoins et de tes avancées. C'est toi qui détermine le rythme, sauf si je constate qu'il y a un besoin évident de faire un point pour progresser d'avantage. Je te proposerai alors de planifier le zoom.


Tu peux aussi m'écrire à muriel@cdf-aboslues.com ou sur messenger

Réalisé avec